La Police Scientifique

Création gratuite et facile

Créer mon site

Voici quelques appareils et autres outils d'aide à la recherche de preuves:

 

Maintenant que nous avons vu les différentes techniques d'identification d'un individu, voyons ensemble les outils qui permettent cette identification. A quoi servent-ils ? Comment les utiliser ?

                           Le Luminol

 

Le luminol est une réaction très utilisé sur les scènes de crimes. Elle permet de détecter des traces de sang , quelle soit en faible quantité ou séché, cela peut révélé jusqu'à une particule de sang parmi 999 999 particules d'eau.

Il a été découvert en 1902 et sa chimiluminescence en 1913 par deux scientifiques Curtuis et Semper. Il l'on découvert par hasard après l'avoir dissous dans de l'hydroxyde de sodium et oxydé dans du Péroxyde d'hydrogène. Ce mélange a émit une lumière verte qui elle permet de reconnaître les particules de sang.

La chimiluminescence est le phénomène dans lequel les molécules sont portées à un état excité retournant a l'état fondamental en restituant une partie de l'énergie sous forme de lumière. Cette lumière vert produite par la chimiluminescence du luminol est possible grâce à l'hémoglobine. L'hémoglobine contient des molécules de fer qui sont les catalyseurs de la réaction de luminol. Quand le luminol est au contact des molécules de fer contenu dans l'hémoglobine du sang , il y a une lumière qui se forme appelé fluorescente. C'est cette lumière qui permet aux enquêteurs de repérer les trace de sang sur les scène de crime.

Mais le luminol a quelque inconvénients, il ne réagi pas que au contact des molécule de fer. Le luminol réagit aussi avec les petites quantités de sang présent dans l'urine, avec du cuivre ou avec des alliages de cuivres. Le luminol est depuis longtemps réputé pour être cancérigène bien qu'il n'y ai jamais eu de preuve

                           Le Polilight

 

Pour découvrir les indices invisibles à l'oeil nu, les scientifiques utilisent un projecteur spécial appellé Polilight.

Il émet des faisceaux lumineux de différentes longueurs d'ondes (couleurs). Le technicien règle la lumière du faisceau sur une couleur à la fois. En portant des lunettes de la couleur complémentaire, les indices surgissent sur le fond terne.

                              Le P.C.R

le PCR: LA P.C.R est l'abréviation de l'expression anglaise Polymerase Chain Reaction. A partir d'un tout petit échantillon, cette technique permet d'obtenir rapidement une quantité importante et exploitable d'un segment précis d'ADN. les enzymes utilisées sont dites recombinantes, ce qui simplifie considérablement leur obtention, et leurs propriétés ont été largement modifiées pour les rendre plus efficaces, plus fidèles qu'il y a quelques années…

En moins de dix ans, cette technique (maintenant capable de faire plus d'un milliard de copies en moins d'une heure) s'est imposée dans les laboratoires et a révolutionné la biologie moléculaire.

 

 Pour voir le fonctionnement de la P.C.R cliquez ici:           

  http://www.ens-lyon.fr/RELIE/PCR/principe/anim/presentation.htm                                                             

                        L'anthropométrie

 

 Alphonse Bertillon ( 1853-1914 ) : Chef du service photographique de la préfecture. Il découvre qu'en prenant 14 mensurations ( taille, pieds, mains, oreilles...), il n'y a qu'une chance sur deux cent quatre millions pour qu'on retrouve les mêmes chez une autre personne.

 

Il invente donc l'anthropométrie judiciaire ou «  système Bertillon  »

 

le matériel adéquate est alors envoyé par l'état aux établissements pénitentiaires: encreur pour les empreintes digitales, compas...

                        La chromatographie

 

La chromatographie est une technique d’analyse très utilisée en laboratoire pour déterminer les différents éléments d’une substance. Cette technique est beaucoup utilisée dans la police scientifique. Cette dernière l’utilise pour analyser des substances (poudres, liquide) qui ont été trouvées sur les scènes de crimes, les résultats permettent quelques fois de trouver de nouvelles pistes sur le meurtre. Elle permet aussi de séparer l'ADN des autres tissus ou cellules. Il existe différents types de chromatographie:


La chromatographie en phase gazeuse

 

La chromatographie gazeuse est comme toutes les techniques de chromatographie, elle premet de séparer les molécules d'un mélange. Cette technique est surtout utilisée pour les composés gazeux ou susceptibles d'être vaporisé. Grâce à cela la police peut savoir si un élément du mélange peut avoir provoqué la mort de quelqu'un.

 

La chromatographie en phase liquide

 

La chromatographie liquide est une autre technique qui permet elle aussi de séparer les molécules d'un mélange. Mais cette technique est composée elle-même de différentes façons. Il y a la chromatographie sur couche mince, sur papier, en phase liquide en colonne ouverte ou en phase liquide à haute pression.

 

La chromatographie en phase super critique

 

Super critique en physique-chimie est l'état de la matière lorsqu'elle est soumise à une forte pression ou température. Cette dernière est une méthode de séparation avec un fluide super critique (fluide chauffé au-delà de la température à laquelle il existe normalement). La chromatographie en phase super critique est la technique qui répond le mieux à des besoins industriels par ses métodes rapides, efficaces et rentables qui contribuent aux efforts de rationalisation dans le domaine des séparations moléculaires.

Fusil laser modèle FL R 005 en expertise balistique 

 

Fusil laser modèle FL R 005 en expertise balistique

Fusil laser modèle FL R 005 en expertise balistique

 

   Cet appareil permet de visualiser la trajectoire de tir et ce de façon très précise. Il s'utilise en recherche de cohérence et vérification de tirs d'au moins deux façons:

 

   1 - En recherche de cohérence de position de tir en milieu rural ou urbain. L'opérateur se positionne à la place présumée du départ des coups et visualise la trajectoire directement sur le terrain par réflexion du faisceau laser sur l'environnement. Lui même ou ses assesseurs peuvent analyser et déduire les trajectoires ainsi que les ricochets.

 

    2 - En vérification de position de tir. L'appareillage est mis en mains de la personne susceptible d'avoir effectuée un tir sur une autre personne, généralement un mis en examen. L'analyse ergonomique de la préhension du tireur, son emplacement de tir, l'emplacement de la personne touchée, les interférences de l'environnement permettent de définir de façon très précise les emplacements de tir.

 

D'une manière générale les précisions angulaires obtenues par cette méthode sont de l'ordre de 1 degré. Le faisceau laser est de couleur rouge, toutefois, des possibilités de réalisation de cet appareillage avec faisceau laser vert, orange ou jaune permettent de distinguer les interactions de scènes multi trajectoires et multi tireurs.

 

Longueur: 100 Cm. Poids: 3,5 Kg . Distance de tir: jusqu'à 2,5 Km.

L'autopsie

L' autopsie est une méthode très utile, qui permet souvent d' éclaircir bien des situations délicates. C' est la justice qui en fait la demande par le biais du médecin légiste dans le cas de mort brutale ou suspecte .

Elle consiste en un examen médical post-mortem de cadavres .Il s'agit de dévoiler des troubles ayant put intervenir dans la mort . Les objectifs bien définit à l' avance, on recherche donc des conséquences de la mort immédiate mais également définir l'état de santé du défunt et si il suivait un traitemnt médical adapté .Cette intervention suit un protocole bien établie et stricte . Aprés un premier examen externe, on pratique une incision de la base du cou jusqu'au pubis ou alors en forme de y, c'est à dire en haut des deux épaules et en redescendant jusqu'au pubis; afin de prélever et peser les viscères . Une ablation du scalp permet d' extraire le cerveau et de l' examiner. Ensuite toutes les parties suspectes sont observées : le systéme cardiovasculaire, le systéme lymphatique, génito-urinaire, pulmonaire, le systéme nerveux, le squelette ... A la fin de l'intervention, tout les organes sont replacés et le thorax est recousu dans la décence essentielle aux funérailles du mort.