La Police Scientifique

Explications

 

Voici quelques photos qui vous permettront de découvrir en images les différentes techniques dont nous avons parlé précedemment. Parmi elles il y a également les photos de quelques scÚnes de crime et de laboratoires.

Service facile et gratuit

Créer un blog gratuit

Amusez-vous Ă  devenir de vrais scientifiques!

 

 1Ăšre expĂ©rience : Extraction de son propre adn

 

 MatĂ©riel

 

 

  • Tube Ă  essais
  • BĂ©cher de 250 mL
  • Spatule ou cuillĂšre Ă  cafĂ©
  • Éprouvette graduĂ©e
  • Agitateur manuel (baguette de verre ou de plastique)
  • Ethanol
  • HydrogĂ©nocarbonate de sodium
  • Sel de cuisine 
  • Shampooing

Comment procéder ?

  • Avant de commencer l’extraction, refroidir 50 mL d'Ă©thanol en plaçant celui-ci au rĂ©frigĂ©rateur ou dans un bain de glace.
  • La premiĂšre Ă©tape consiste Ă  prĂ©parer le tampon permettant de libĂ©rer l’ADN des cellules. Pour cela, mĂ©langer dans le bĂ©cher au moyen de l’agitateur les quantitĂ©s suivantes :
    • Une cuillĂšre Ă  cafĂ© de shampooing
    • Une cuillĂšre Ă  cafĂ© d'hydrogĂ©nocarbonate de sodium
    • Un quart de cuillĂšre Ă  cafĂ© de sel
    • 120 mL d’eau froide
Ces ingrĂ©dients seront mĂ©langĂ©s en Ă©vitant de produire de la mousse. La solution obtenue est ensuite refroidie de la mĂȘme façon que l’éthanol.
  • Il faut maintenant rĂ©cupĂ©rer les cellules qui contiennent l’ADN Ă  extraire. Nous allons utiliser des cellules de la paroi intĂ©rieure des joues : pour cela, il faut les dĂ©crocher au moyen d’un lĂ©ger massage des joues contre le cĂŽtĂ© des dents pendant au moins deux minutes. Cracher ensuite la salive dans le tube, en notant le niveau de salive au moyen d’un feutre (le niveau doit atteindre environ un centimĂštre).
  • Puis rajouter dans le tube le tampon d’extraction, en en versant l’équivalent de deux fois le volume de salive. Boucher le tube et agiter vigoureusement durant deux minutes. Noter le nouveau niveau atteint.
  • Ajouter ensuite le mĂȘme volume d’éthanol refroidi que celui du mĂ©lange salive-tampon (niveau notĂ© prĂ©cĂ©demment), en prenant soin de ne plus agiter et de verser doucement, en inclinant le tube, de façon Ă  ce que les deux phases se mĂ©langent le moins possible.
  • Laisser reposer quelques instants : entre les deux phases va apparaĂźtre un agrĂ©gat blanchĂątre. Il s’agit d’une "mĂ©duse d’ADN".

 

 

2Úme expérience : réveler des taches de sang sur un tissu propre

 

 

Matériel

 

 -Eau oxygĂ©nĂ©e Ă  10 volumes (supermarchĂ©s, pharmacies)

 -un compte gouttes

 -un morceau d'Ă©toffe de coton

 -Ă©chantillon de sang (rĂ©cupĂ©rer quelques gouttes de sang de boeuf, de porc, de mouton, de poulet Ă  l'occasion de l'achat de viande fraĂźche chez le boucher). 

 

Comment procéder

 

Diluer quelques gouttes de sang dans un peu d'eau. 
Imbiber un linge (environ 20 x 20 cm) dans le sang diluĂ©, l'essorer et l'abandonner environ un quart d'heure. Laver le linge Ă  l'eau de façon Ă  faire disparaĂźtre les traces rouges. Laisser sĂ©cher le linge (on peut le placer sur un radiateur). AprĂšs sĂ©chage, dĂ©poser avec le compte-gouttes une goutte d'eau oxygĂ©nĂ©e en quelques endroits du linge. Une effervescence formant une mousse blanche apparaĂźt aux endroits oĂč de l'hĂ©moglobine est restĂ©e fixĂ©e au tissu on voit alors si le tissu a Ă©tĂ© imbibĂ© de sang prĂ©cedemment.