La Police Scientifique

INTRODUCTION

 

Salut les scientifiques ! Vous aimez NCIS, Les Experts ou encore RIS ? Découvrez avec nous les techniques qui font l'efficacité de la police scientifique ! 

Pourquoi avons-nous choisi ce sujet ? Notre choix s' est porté sur la police scientifique car, simplement, nous étions curieux. La police scientifique intrigue, comment résout-on un meurtre ? Depuis enfant, on joue à résoudre intrigue et meurtre par constatation et analyse « N'est-ce pas, mon cher Watson ? » A la suite de quoi base-t-on ces affirmations et élucident- on les affaires policières ; ce sont les expériences passionantes à laquelle sont soumis les indices, les reflexions mathématiques, physiques et chimiques qui permettent la résolution d' une enquête qui interpellent, et attisent la curiosité ... Nous avons souhaité lever une part de mystére et expliquer scientifiquement ces découvertes d' indices et découvertes de preuves essentielles à l' élucidation d' une affaire .

Scène de crime

 

Problématique:

Quelles sont les différentes techniques de la police scientifique qui permettent la résolution d'enquêtes ?

Qu'est ce que la police scientifique ?

 

         La police scientifique regroupe les services et les activités de la police liés à la recherche et l'identification des auteurs (victimes et parfois témoins) d' infractions, par des moyens techniques et scientifiques. 

          Un corps retrouvé ... Une mort peut évidente, les causes de cette mort difficile à définir, qui en est le responsable ? La police scientifique permet de répondre à ces questions lors d' une enquête à l' aide d'analyse et d' observations. Cette police a su tirer bénéfice des avancées de la science au cours de l' histoire pour toutes les techniques d' identifications et de preuves matérielles aidant la criminalistique, dans tous les domaines, comme l' identification, la caractérisation de scéne de crime ou encore la datation des cadavres, tous est mis en oeuvre à la recherche de la moindre preuve tangible afin d' approfondir l' enquête et aider à sa conclusion.

         La police scientifique existe réellement depuis l' apparition de l' anthropométrie, avec le systéme Bertillon, mais bien avant et dés l' Antiquité des systémes d' identification des personnes existaient. Des médecins comme Malphigi ( 17 éme siécle, couche de la peau ou des pyramides du reins) ou le physiologiste Purkinje ( 18éme, neurones du cervelet) ont laissé leur noms à diverse structures anatomiques . C 'est en 1985 qu' officiellement date le secteur de la police scientifique avec les premiéres méthodes qui recouvre deux types de preuves, comme l' analyse d'empreintes et du groupe sanguin.

           Cette police spécifique est composée de cinq services : la division de la logistique opérationnelle, le centre national de recherche, de documentation et de formation, le service central d’identité judiciaire, le service central de documentation criminelle et le service central des laboratoires, duquel dépendent les ingénieurs des laboratoires. Les laboratoires de police scientifique comportent les sections suivantes :
     -Balistique
: études des armes, munitions, trajectoires de tir ;
     -Biologie : analyse de sang, sperme, cheveux, recherche d’empreintes génétiques ;

     -Documents - traces : analyse de faux documents et écritures ;
     -Incendies - explosions
: études des explosifs et liquides inflammables (à Paris, spécialité traitée par le laboratoire Central de la Préfecture de Police) ;
     -Physique - Chimie - M.E.B. -Géologie : études des peintures, résidus de tir, verres, terres…
;
      -Stupéfiants : analyses de substances chimiques (échantillons de saisie, stupéfiants,…)    

     -Toxicologie : recherche de toxiques dans les milieux biologiques (à Paris, ces deux dernières spécialités sont traitées au laboratoire de Toxicologie de la Préfecture de Police).

Récemment un dernier secteur est apparu celui de l'informatique qui traque hackers et criminels influant sur l' informatique.